Mercredi 13 novembre, l’association « Objectif Médailles » a remis un chèque de 1 500 € à 22 athlètes de haut-niveau, pressentis pour se qualifier aux jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020. Le début d’une belle aventure…

A huit mois des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo, nos athlètes de Bourgogne-Franche-Comté sont déjà dans le sprint final de leur préparation. Ils sont 22 à être aujourd’hui susceptibles de décrocher un billet pour le Japon. L’association « Objectif Médailles », soutenue par la Région, les a conviés mercredi 13 novembre à Dijon pour leur remettre une première aide financière, destinée à les aider dans leur préparation olympique. Tous ont reçu un chèque de 1500 €. Un second chèque du même montant leur sera remis en janvier, lors de la cérémonie de clôture des jeux olympiques de la jeunesse, aux Tuffes. Et pour ceux qui décrocheront le fameux sésame pour Tokyo, une dernière enveloppe de 1 000 € leur sera attribuée au début de l’été : « Notre association est née en 2011 à un an des Jeux de Londres, a expliqué Christian Moccozet, président de l’association. Souvent, les athlètes qui vont aux Jeux olympiques, pratiquent leur sport dans des disciplines où l’argent ne coule pas à flot. Il nous avait paru important à l’époque de collecter des fonds, publics et privés, pour apporter à ces jeunes sportifs, une aide financière pour leurs besoins quotidiens. »

La liste n’est pas figée
L’association a poursuivi son travail aux jeux de Rio (2016), mais aussi pour soutenir les sportifs engagés aux JO d’hiver (Sotchi 2014 et  PyeongChang 2018). « Depuis Londres, nous avons soutenu 60 sportifs, poursuit Christian Moccozet ; 36 se sont qualifiés pour une olympiade, avec plusieurs médailles. Ça représente un investissement de 220 000 € pour notre association. » La Mutualité Française, EDF et le Crédit Mutuel complètent la subvention apportée par la Région Bourgogne-Franche-Comté : « J’avais déjà bénéficié de cette même bourse en 2016, avance Corentin le Guen, membre de l’équipe de France de rugby-fauteuil ;  ça m’avait permis de financer un nouveau fauteuil. C’est entre 5000 et 8000 € un fauteuil de rugby … Or, avoir un équipement performant, c’est essentiel dans une compétition comme les JO ».Nos 22 athlètes peuvent donc se concentrer à 200% sur leur objectif. Les autres aussi : « La liste n’est pas figée, confirme Christian Moccozet ; les athlètes qui performeront dans les mois à venir peuvent venir rejoindre le groupe. »

* Karera ga tōchaku shimasu : ils arrivent