« La première fois ! »

« Pour la première fois, les JO accueilleront à Tokyo des compétitions de karaté. Mais il n’y aura que 80 places en tout. Alors il ne faut jamais se relâcher car chaque compétition internationale permet de marquer des points pour le Tokyo 2020 Standing : c’est le classement mondial qui est actualisé chaque mois. Si je n’ai pas suffisamment de points, j’aurai une 2e chance de me qualifier avec le tournoi de qualification olympique (TQO), du 8 au 10 mai prochains. Je suis confiante, je fais le maximum. La Région Bourgogne-Franche-Comté et Objectif médailles sont derrière nous avec un soutien financier important. Ils nous font confiance, à nous  de jouer ».

Alizée Agier

Karaté

« J’ai changé d’avis »

« Je me prépare pour une 4e participation olympique. Après Rio 2016, j’envisageais d’arrêter ma carrière mais j’ai changé d’avis, je vise Tokyo 2020 avec la volonté de faire un résultat. Je viens de reprendre la compétition par le marathon des gorges de l’Ardèche, en mixte, et cela s’est bien passé (6e au classement général). Je suis agréablement surpris. En décembre, un stage de préparation en Espagne est planifié. Objectif médaille met les moyens pour nous aider, c’est une bonne bouffée d’oxygène, d’autant plus que je travaille à mi-temps pour me préparer au mieux

Cyrille Carré

Canoë kayal

« J’y crois ! »

« Après le titre olympique de 2012, j’ai connu une grosse défaillance à Rio en 2016 ; les souvenirs de Londres ont ressurgi quelques heures avant l’épreuve ; le mental n’a pas tenu. Comme on dit, il faut parfois tomber pour mieux rebondir. On repart sur une nouvelle expérience. La préparation se passe bien. Je n’ai pas encore la qualification en poche mais j’y crois. Cette remise de chèque est une vraie aide, importante : ça sert à la préparation, à l’achat de matériel, et pour ma part, j’investis beaucoup dans la préparation mentale qui est essentiel quand on fait du sport de haut niveau et qui est le déclic qui me manque pour redevenir performant »

Cédric Fèvre

Para tir - carabine